La biodiversité des roselières du sud du lac du Bourget

Le sud du lac du Bourget : une mosaïque de milieux naturels

S’étendant sur une vingtaine d'hectares au sud du lac du Bourget, le domaine de Buttet est constitué d’une mosaïque de milieux naturels terrestres et aquatiques : roselières, prairies et boisements humides, étang... Une importante biodiversité se développe dans cette zone préservée, qui abrite également plusieurs espèces protégées.


Pour en savoir plus sur la biodiversité du sud du lac, rendez-vous sur l'article "Richesses cachées de la rive sud du lac du Bourget…" sur notre blog "Renaturation du canal de Terre-Nue". Et pour une visite virtuelle, il suffit de cliquer sur la photo ci-dessous :


Vue en drône depuis le château de Thomas II


Les roselières : un milieu naturel méconnu


Les roselières jouent sur l’ambivalence !


Bien qu’elles ne soient principalement composées que d’une espèce relativement commune (le roseau (Phragmites Australis) ), elles abritent une richesse extraordinaire d’animaux, notamment des oiseaux, qui profitent de cet environnement unique pour s'alimenter, trouver refuge et nidifier.

C'est par exemple le cas du râle d'eau (Rallus aquaticus), de la rousserole turdoïde (Acrocephalus arundinaceus) et de la rousserole effarvate (Acrocephalus scirpaceus) - tous trois menacés au niveau départemental - qui ont été recensés dans les roselières du Sud du lac du Bourget.



Ces roselières accueillent aussi plusieurs reptiles dont des couleuvres. Ainsi, on y retrouve la couleuvre vipérine (Natrix maura), la couleuvre à collier (Natrix natrix), la couleuvre d'Esculape (Zamenis longissimus) et la couleuvre verte et jaune (Hierophis viridiflavus).


Jouant à la fois le rôle de filtre (purification des sols…) et de barrière naturelle, les roselières sont des milieux qui restent fragiles (sensibilité à la houle, aux niveaux d’eau…) et qui nous rendent bien des services ! Il est donc nécessaire de les maintenir en bon état de conservation.


Retour vers la page d'accueil

Posts Récents